Elecnor augmente de 10% son bénéfice net en 2014, et atteint les 58,5 millions d'euros
25 le février 2015

L'EBITDA a été de 228,8 millions d'euros, 3,8% en plus

Les ventes ont atteint 1,724 milliards, dont 54% concernent le marché international

L'année 2014 s'est clôturée avec un portefeuille de  commandes en cours d'exécution d'un montant de 2,417 milliards, dont 82% pour le marché international

Madrid, 25 février 2015.- Elecnor a présenté en 2014 un bénéfice net consolidé de 58,5 millions d'euros, soit une augmentation de 10% par rapport aux 53,3 millions de 2013. L'EBITDA a atteint 228,8 millions, soit 3,8% de plus.

Ces progressions ont été enregistrées malgré un climat économique marqué par la faible récupération entamée par le marché espagnol, et malgré les effets de la réforme énergétique, dont l'application a supposé, d'une part, l'apport de 9 millions d'euros de moins qu'au cours de l'exercice 2013 par les parcs éoliens d'Elecnor en Espagne au résultat consolidé ; et d'autre part, une rentabilité inférieure des 3 sites solaires thermiques que le groupe compte dans le pays, par rapport à celle prévue au moment de leur promotion et de leur développement. Il faut ajouter à cela, la réforme fiscale, entrée en vigueur le 1er janvier 2015, qui a eu un impact négatif sur le compte de résultats du groupe de 10 millions d'euros. 

Face à ces événements, les facteurs plus positifs qui ont influencé l'évolution du résultat en 2014 sont :

  • Un plus grand apport des projets éoliens que le groupe gère au Brésil et au Canada.
  • Une augmentation de la productivité dans les projets d'infrastructures.
  • La forte présence dans des pays comme l'Angola, le Chili ou le Brésil ; et une plus grande rentabilité dans d'autres pays où le groupe s'est récemment implanté.
  • L'augmentation sensible de l'activité des infrastructures de télécommunications sur le marché national.
  • La mise en fonctionnement de nouvelles lignes de transmission au Brésil et le bon comportement des sociétés concessionnaires qui gèrent les autres lignes de transmission de ce pays. 

Ventes 

Le chiffre des ventes consolidé de l'exercice 2014 a atteint 1,724 milliards d'euros, soit une diminution de 7,5% par rapport à celui enregistré en 2013. Cette donnée s'explique par des revenus inférieurs concernant la rétribution des projets de génération d'énergie où le groupe détient des parts, ainsi que par les effets de la réduction des investissements, aussi bien publics que privés, dans les secteurs où Elecnor exerce son activité en Espagne.  

En 2014, le marché international a représenté 54% des ventes totales du groupe, contre 46% sur le marché national. C'est le troisième exercice consécutif où les ventes à l'extérieur sont majoritaires, alors qu'en 2010 elles représentaient à peine 36% du total. Ce sont des données qui cautionnent le pari du groupe Elecnor pour l'internationalisation en tant que moteur de croissance pour les prochains exercices, et qui renforcent en même temps sa position de leader sur le marché national.  

Portefeuille

À la clôture de l'exercice 2014, le portefeuille de contrats en cours d'exécution s'élevait à 2,417 milliards d'euros. Celui pour le marché international a atteint 1,979 milliards (82% du total), alors que le marché national s'est situé à 438 millions d'euros, soit  18% du portefeuille total.

Principales opérations de l'entreprise

En 2014, Elecnor a souscrit une alliance avec le groupe hollandais APG, qui gère le deuxième plus grand fonds de pensions du monde, pour le développement conjoint de nouveaux projets de transmission d'énergie en Amérique latine.  Cet accord a impliqué l'entrée d'APG, à hauteur de 49%, dans le capital de Celeo Redes, où le groupe Elecnor détenait 100% des parts jusque-là, et qui regroupe les investissements dans des projets de transmission d'énergie. APG a payé pour cette prise de participations 236,7 millions d'euros

Il faut également souligner l'accord passé le 28 novembre dernier avec le fonds canadien Eolectric Club Limited Partnership. Cet accord offre 49% de prise de participation dans la société propriétaire du complexe éolien de L’Érable, de 100 MW, conçu et construit par le groupe Elecnor au Québec, et ce fonds a débloqué à cet effet la somme de 71,8 millions de dollars canadiens. 

Enfin, un financement d'un montant de 600 millions d'euros a été obtenu avec un groupe de 19 entités financières, aussi bien nationales qu'internationales, qui remplace les 401 millions d'euros de financement syndiqué signé en 2012, et qui fournira des ressources pour affronter les investissements que le groupe a prévus ces prochaines années, en particulier sur le marché international et pour les activités avec un important potentiel de croissance et des cadres de réglementation stables. L'opération a eu lieu dans la partie la plus haute de la fourchette prévue, l'accessibilité d'Elecnor au financement bancaire et le bon accueil de ses opérations par ces entités étant ainsi à nouveau évidents. Cette opération, avec une échéance à cinq ans, a prolongé la durée de vie moyenne du financement de la société et a amélioré fondamentalement les conditions, aussi bien en marges qu'en accords, du financement syndiqué jusqu'alors en vigueur, signé en janvier 2012. 

 

Télécharger Présentation des résultats