Elecnor confirme son objectif de mobiliser 2,850 milliards d'euros d'investissements au cours du triennat 2011-13
En 2011, les investissements totaux mobilisés se sont élevés à 840 millions, dont 129 à travers des apports d'equity
23 le mai 2012

À la fin de l'exercicie 2011, la dette financière nette du groupe Elecnor était de seulement 19 millions d'euros

Au cours de l'exercice, Elecnor a réalisé 36 % de ses ventes dans 32 marchés internationaux, et a augmenté son portefeuille de projets à l'étranger de 46 %

L'assemblée générale approuve l'augmentation de 6,6 % du dividende ordinaire de 2011 par rapport à 2010

Madrid, 23 mai 2012.- Au cours de l'exercice précédent, Elecnor a mobilisé 840 millions d'euros d'investissements, dont 129 directement attribuables à la compagnie par des apports d'equity dans des projets à financer sous la modalité project finance. Sur ces 129 millions, 76 étaient destinés au Brésil, où Elecnor a tout particulièrement orienté son développement sur les secteurs de l'énergie éolienne et des concessions de lignes de transport électrique. Parmi les principaux marchés, il convient de mentionner également les 33 millions investis en Espagne et 13 au Chili. Ces données ont été publiées ce mercredi au cours de l'assemblée générale 2012 d'Elecnor.

À la fin de l'exercice, la dette financière nette du groupe Elecnor était de seulement 19 millions d'euros.

Comme il a été souligné au cours de la rencontre, Elecnor confirme ses objectifs d'investissement pour la période 2011-2013, dans le cadre du plan stratégique conçu pour ce triennat. Il s'agit d'une somme globale de 2,850 milliards d'euros, dont 665 seront directement attribuables à Elecnor.

Internationalisation

Sur la totalité des investissements du triennnat, il est prévu d'en consacrer environ 75 % aux marchés extérieurs, ce qui confirme la croissante internationalisation de la compagnie. De fait, sur la totalité des ventes consolidées de 2011 (1,872 milliard d'euros), 36 % provenaient de l'étranger, où la compagnie déploie ses activités dans 32 pays, notamment le Brésil, le Venezuela, le Mexique, la République dominicaine, l'Angola, l'Italie, l'Algérie, l'Argentine et la France. À cela s'ajoute une augmentation de 46 % du portefeuille de projets à l'étranger à la clôture de l'exercice, qui devient désormais majoritaire (54 % du total, contre 46 % pour le portefeuille national).

Dividende

L'assemblée générale a approuvé la proposition d'affectation du résultat présentée par le conseil d'administration, consistant à verser, le 13 juin prochain, un dividende complémentaire imputé à l'exercice 2011 de 0,2062 euros par action. Compte tenu de celui versé en accompte au cours du mois de janvier dernier, de 0,0536 euros par action, le total déboursé s'élève à 0,2598 euros par action, soit une augmentation de 6,6 % par rapport au dividende ordinaire versé au cours de l'exercice 2010.

Avec l'approbation de l'assemblée, le dividende distribué au cours de l'année calendaire 2012 représente une rentabilité de 2,6 %, au lieu des 2,4 % de l'année calendaire 2011.

Principaux chiffres 2011

En 2011, Elecnor a dégagé un bénéfice net consolidé de 115,1 millions d'euros. Ce chiffre représente une augmentation de 6,6 % du bénéfice récurrent par rapport à 2010, sans compter les résultats extraordinaires obtenus par le groupe au cours des deux exercices.

Ces résultats extraordinaires découlaient du réalignement de ses participations au sein de plusieurs entreprises concessionnaires électriques, au Brésil. Leur impact favorable s'élevait à 23,5 millions d'euros en 2010 et 5,1 millions en 2011. Compte tenu de ces chiffres, les 115,1 millions d'euros de bénéfice net dégagés en 2011 représentaient 9,1 % de moins qu'au cours de l'exercice précédent.

Le bénéfice d'exploitation, qui montre quant à lui une image plus fidèle de l'évolution des affaires puisqu'il ne tient pas compte des plus-values extraordinaires, s'est accru de 8,5 % en 2011.

Parallèlement, les ventes consolidées à la clôture de l'exercice se sont élevées à 1,872 milliard d'euros, soit 6,2 % de plus que la valeur de 1,762 milliard correspondant à la fin de l'année 2010.

En ce qui concerne l'évolution en bourse, la cote à la clôture de l'exercice 2011 s'élevait à 9,98 euros par action, soit le même niveau qu'un an plus tôt. L'avantage à long terme des titres d'Elecnor s'est donc consolidé par rapport aux indices boursiers de référence. En effet, alors qu'au cours des 10 dernières années, la variation annuelle équivalente d'Elecnor a été de 16,6 %, aussi bien l'indice général de la bourse de Madrid que l'Ibex-35 sont, sur cette même période, de l'ordre de zéro.  

Premier trimestre et prévisions 2012

En ce qui concerne le premier trimestre de l'année 2012 en cours, Elecnor a dégagé un bénéfice net de 22,6 millions d'euros. Ce chiffre représente une augmentation de 2,6 % par rapport à la même période de l'exercice précédent.  

L'amélioration du résultat net est due à un renforcement de l'activité sur les marchés traditionnels d'Elecnor (principalement dans le domaine des infrastructures), un apport croissant de la filiale photovoltaïque Atersa dans le cadre de son expansion internationale, et l'exécution de plusieurs contrats à l'étranger, notamment en Amérique latine.

Les ventes consolidées à la clôture du trimestre se sont élevées à 410,6 millions d'euros, soit 5,9 % de plus que les 387,8 millions d'il y a un an.   

L'assemblée générale de ce mercredi a réaffirmé les prévisions, qui sont d'atteindre, sur l'ensemble de l'exercice 2012, des valeurs de chiffre d'affaires et de résultat similaires à celles obtenues en 2011.