ELECNOR va construire le second parc éolien, de 66 MW, promu par la Jordanie pour un montant de 83 millions d'euros
6 le aout 2014

6 Août 2014. - ELECNOR a remporté un contrat pour la construction d'un parc éolien de 66 MW dans la ville jordanienne de MAAN, pour un montant de 83 millions d'euros.

ELECNOR a été sélectionnée par le Ministère de l'Énergie et des Ressources Minérales (MEMR) de Jordanie pour le développement de ce projet, qui comprend l'ingénierie, la fourniture et la construction d'un parc éolien doté de 33 éoliennes d'une puissance unitaire de 2 MW, avec des pylônes métalliques de 78 m de hauteur, qui seront fournies par GAMESA. Le contrat comprend également son exploitation et sa maintenance pendant deux ans, ainsi que la construction du bâtiment de contrôle du parc et la voirie d'accès. 

Le parc sera situé sur un terrain jouxtant l'Université Al-Hussein, à environ 7 km au nord-est de la ville de MAAN, dans le sud de la Jordanie. Cet emplacement se trouve à environ 125 km de la ville portuaire d'AQABA et à 225 km de la capitale de la Jordanie, AMMAN. Le parc devrait être opérationnel au début de 2016. 

Le parc éolien de MAAN, qui sera financé par une subvention du Fonds koweïtien pour le Développement Économique Arabe, est le second projet d'énergie éolienne que promeut la Jordanie. Il s'inscrit dans le cadre des actions entreprises par le gouvernement jordanien pour diversifier son approvisionnement énergétique et rechercher des moyens de production d'une énergie propre et sûre, puisqu'il importe 96% de son énergie sous forme de pétrole et de gaz. À cet égard, dans le cadre du plan énergétique du MEMR il a été programmé pour 2020 une distribution d'énergie dans laquelle les énergies renouvelables représenteront 10%, avec environ 1 200 MW d'énergie éolienne et 600 MW d'énergie solaire. La transition vers les énergies renouvelables dans le pays nécessite un ensemble d'investissements estimés entre 1,4 et 2,2 milliards de dollars. 

Dans l'éolien, ELECNOR se présente avec une double casquette, promoteur, investisseur et gestionnaire de ses propres projets, d'une part, et constructeur d'installations pour des tiers, d'autre part. Dans le premier cas, elle intervient à travers sa filiale spécialisée ENERFÍN, qui exploite plus de 1 000 MW en Espagne, au Brésil et au Canada. Dans son activité de constructeur pour des tiers, ce contrat en Jordanie s'ajoute à celui récemment obtenu en Mauritanie, où elle construit actuellement le premier parc éolien promu par ce pays.