Swiss Space Systems et Elecnor Deimos renforcent leur partenariat pour le lancement de satellites « accessibles »
26 le juin 2013

Madrid, 26 juin 2013. Swiss Space Systems S3 est la nouvelle société aérospatiale suisse, présentée officiellement le 13 mars de cette année. Son objectif est de développer, fabriquer, certifier et gérer les navettes suborbitales de petits satellites jusqu’à 250 kg, en 2018. Aujourd’hui, l’entreprise a annoncé la signature d’un nouvel accord de collaboration avec Elecnor Deimos qui renforce la coopération établie depuis le début de l'année avec la société espagnole. Cette alliance permettra à S3 de compter sur Elecnor Deimos comme membre stratégique et fournisseur de technologie de pointe. Le projet comprend deux étapes, la première concerne le développement d’un système de nouvelle génération pour le lancement de petits satellites, et la seconde concerne le développement d’une version habitée de la navette suborbitale conçue par S3.

Le projet de S3 progresse conformément au calendrier défini

Suite au lancement officiel de la société en mars dernier, l’équipe de plus de 40 employés de S3 progressent rapidement sur le projet, aidés de leurs partenaires et conseillers techniques, dont les spécifications ont été définies et respectées. Les données techniques relatives à la forme de la navette, sa trajectoire et les contraintes physiques et thermiques sont en cours de validation par une équipe composée de S3, l’ESA et les ingénieurs de DEIMOS, au moyen d’une simulation numérique détaillée. Les premiers tests en soufflerie auront lieu au mois de juillet prochain à l’institut Von Karman en Belgique.

Pour remplir son objectif consistant à lancer des petits satellites à coûts réduits, et élargir ainsi l’accès à l’espace à des pays, des entreprises et des universités, qui ne pouvaient jusque-là pas se le permettre, S3 bénéficie déjà du soutien de prestigieux collaborateurs. S3 s’est constitué un solide réseau international d’interlocuteurs et de conseillers, parmi lesquels il faut souligner la présence d’entreprises comme : l’entreprise française Dassault Aviation, fabricant d’avions pour l’architecture et l’ingénierie des système de la navette, la belge Sonaca spécialiste en structure externe, Space Application Services, fournisseur du logiciel de vol, l’institut Von Karman collaborateur pour les essais de soufflerie. Les autres partenaires stratégiques sont la société espagnole Elecnor Deimos pour l’ingénierie de mission et les systèmes de navigation et de contrôle, (GNC sigles en anglais), la suisse Meggitt qui fournira les senseurs, l’italienne Thales Alenia Space développera les caissons pressurisés et Spaceport Malaysia l’infrastructure au sol. Parmi ce réseau d’experts, S3 bénéficie de conseillers techniques comme l’Agence spatiale européenne (ESA), le Centre spatial de Suisse dont fait partie l’EPFL, et les universités de Louvain (Belgique) et de Stanford (États-Unis). Le sponsor principal du projet est l’horloger suisse Breitling.

Dans ce cadre de collaboration, Swiss Space Systems a le plaisir d’annoncer aujourd’hui son alliance avec Elecnor Deimos, une jeune entreprise espagnole reconnue pour son succès dans le secteur de l’aérospatial. Depuis sa fondation en 2001, l’Agence spatiale européenne (ESA) a été son principal client dans le programme scientifique d’observation de la Terre, de navigation par satellite, de navettes, de vols habités et dans le programme d’exploration. DEIMOS fournit à l’ESA et aux principaux intégrateurs de systèmes spatiaux, des services d’ingénierie, de développement et d’intégration de systèmes opérationnels pour le segment Utilisateur et terrestre.

S3 et Elecnor Deimos proposent un système de lancement en orbite basse, plus économique et plus accessible

L’accord (MOU) entre Elecnor Deimos et Swiss Space Systems fera avancer le projet S3 en héritant des capacités d’ingénierie de mission et de systèmes de navigation et de contrôle (GNC), acquises par DEIMOS lors de sa participation à des programmes ESA consacrés à des missions atmosphériques complexes telles que : IXV (Véhicule expérimental intermédiaire, dont le lancement est prévu en 2014) et EXOMARS (la prochaine mission européenne sur Mars, composée de deux éléments dont le lancement est prévu en 2016 et 2018).

De plus, dans le cadre de cet accord de collaboration, S3 bénéficiera des installations de DEIMOS pour l’intégration et les tests de ses vaisseaux spatiaux (spacecraft en anglais) dans sa salle propre de Puertollano avant la campagne de lancement. Cette alliance permettra donc aux deux sociétés de développer le marché des petits satellites, en créant un nouveau modèle de système de lancement vers une orbite basse, plus accessible et économique par rapport aux systèmes actuels.