Un peu d'histoire
  • ANNÉES 60
  • ANNÉES 70
  • ANNÉES 80
  • ANNÉES 90
  • XXIE SIÈCLE

Elecnor a été fondé le 6 juin 1958 par un groupe d'entrepreneurs espagnols qui, plus de 50 ans après, en sont toujours les principaux actionnaires.

Tout d'abord dédié au secteur électrique (lignes, postes de transformation, éclairage et installations), il élargit rapidement son champ d'action aux télécommunications et commence son expansion avec la création de sa première filiale en Espagne, Postes Nervión (aujourd'hui Adhorna), consacrée à l'ingénierie et aux applications de la préfabrication.

C'est également à cette époque que naît sa première filiale à l'étranger : Elecven (Electrolíneas de Venezuela), considérée comme la première étape de la vocation internationale qui a toujours caractérisé Elecnor.

Pendant les années soixante-dix, Elecnor poursuit son développement à partir de quatre piliers stratégiques : expansion géographique, diversification des activités et des clients, marché extérieur et recherche de talents.

Au cours de cette période, son champ d'action englobe tout le territoire national. Il commence à travailler sur le marché de la génération technique conventionnelle et hydroélectrique, ainsi que dans le secteur nucléaire, où il met en œuvre de grands contrats.

Il poursuit la réalisation d'infrastructures de télécommunications et se lance dans le développement de systèmes de contrôle industriel à partir de sa propre technologie.

L'année 1975 est marquée par la constitution d'Elecdor (Équateur), deuxième filiale à l'étranger, puis 1976 par celle d'Internacional de Desarrollo Energético (IDDE), destiné à promouvoir la recherche de projets internationaux, et garantir leur commercialisation et leur financement.

Trois ans plus tard, en 1979, il pénètre le marché brésilien par la création d'Elecnor do Brasil.

Au début des années quatre-vingt, Elecnor augmente sa présence internationale en remportant ses premiers marchés en Afrique. Son premier projet « clé en main » en Côte d'Ivoire est suivi par d'autres au Cameroun, au Sénégal et au Burkina Faso. Hormis son implantation en Afrique francophone, Elecnor commence à travailler en République dominicaine, réalise l'interconnexion Guatemala-El Salvador, remporte d'importants marchés au Honduras et s'établit de façon permanente en Amérique centrale.

En Espagne, il déploie son activité dans le chemin de fer, avec des travaux sur la caténaire, et s'implante de façon significative dans le secteur du gaz.

À partir de sa division d'informatique industrielle, il crée en 1987 la société Cegenor, qui deviendra Cosinor, entreprise spécialisée dans les systèmes de contrôle.

Pendant les années 90, l'activité internationale poursuit sa croissance, et l'on assiste à une augmentation du nombre de pays où le groupe s'implante à travers ses différentes filiales. Tel est le cas au Portugal (Omninstal), en Argentine (Elecnor de Argentina), au Mexique (Elecnor de México), en Uruguay (Montelecnor) et au Chili (Elecnor de Chile), entre autres.

Au milieu des années quatre-vingt-dix, Elecnor commence à pénétrer le secteur de l'environnement en créant une Direction commerciale spécifique et en acquérant une part majoritaire de l'entreprise Hidroambiente.

Conformément à sa stratégie de diversification, en 1997, la société décide de créer Enerfín afin d’opérer en tant que promoteur et investisseur sur le marché de l’énergie éolienne, où elle n’a cessé de croître au cours des dernières années. Après ses premiers projets en Galice, d’autres ont suivi dans différentes régions d’Espagne, ainsi qu’au Canada et Brésil, où elle bénéficie du plus grand parc éolien de l’hémisphère sud.

À l'aube du nouveau siècle, Elecnor entame une nouvelle période de son histoire. Fidèle à ses racines, il se renforce sur le marché traditionnel des compagnies opératrices de services électriques, de gaz et de télécommunications, où il occupe une indiscutable position de leadership.

Dans le domaine ferroviaire, s'achève un grand projet technologique débuté en 1994 en collaboration avec d'autres entreprises espagnoles, à savoir l'électrification du train à grande vitesse (AVE) Madrid-Barcelone.

Les succès remportés dans les domaines des énergies éolienne et solaire photovoltaïque placent Elecnor parmi les principaux acteurs des énergies renouvelables en Espagne et à l'étranger.

En 2004, Elecnor acquiert la société Atersa et l'activité solaire photovoltaïque croît de façon exponentielle au cours des dernières années.

Dans le secteur du génie civil, de la construction et des travaux hydrauliques, Elecnor décide de gérer cette activité comme un secteur d’activité spécifique à travers la société Ehisa Constructions et travaux, acquise en 2001 ; l’année où a également été constituée Deimos Space, fer de lance d’Elecnor Deimos aujourd’hui.

Elle poursuit ensuite son expansion internationale avec l’acquisition de sociétés comme IQA (Écosse), Belco (EE.UU.), Elecfrance (France), et récemment Hawkeye (EE.UU.).

En définitive, cette longue histoire faite de croissance continue et de diversification a fait d'Elecnor, avec près de 60 ans d'existence, un groupe d'entreprises de référence dans ses domaines d'activité.