30/07/2019
Elecnor, groupe espagnol d'infrastructures, d'énergie et de télécommunications, a terminé le premier semestre 2019 sur un bénéfice net consolidé de 37,2 millions d'euros, soit une hausse de 5 % par rapport au chiffre enregistré sur la même période lors de l'exercice précédent. L'évolution favorable de ce chiffre témoigne de l'excellente santé des deux activités de l'entreprise : les infrastructures et les concessions. Cela souligne notamment le fonctionnement positif des activités menées par le siège en Espagne et par ses succursales permanentes à l'étranger, ainsi que celui des filiales d'Elecnor opérant sur les marchés extérieurs, en particulier aux États-Unis, au Brésil, au Chili et en Australie.

Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBITDA) a progressé de 6,8 % par rapport au chiffre enregistré en juin 2018 (142,9 millions) pour atteindre 152,6 millions d'euros. Cette amélioration notable est majoritairement due au bon fonctionnement des activités évoquées ci-dessus.
 
À la clôture du premier semestre 2019, le montant net du chiffre d'affaires s'élève à 1,0703 milliard d'euros, soit une recette de 1,1 % supérieure à celle de l'année précédente à la même date. Elecnor maintient ainsi sa position de leader du marché domestique et poursuit avec détermination son processus d'internationalisation. En effet, le groupe réalise à ce jour 54 % de ses ventes hors de ses frontières. 

De plus, la performance du groupe sur le marché international est attribuable : à sa croissance en Italie et au Royaume-Uni ; au renforcement de sa présence en Afrique ; aux bons résultats des filiales aux États-unis ; à la construction de deux tunnels ferroviaires en Norvège et de centrales éoliennes au Panama, en Jordanie et en Mauritanie.

Attributions en hausse et carnet de commandes en attente important 

En ce qui concerne les attributions, les activités en matière d'infrastructures et de concessions ont fait preuve d'une évolution positive au cours du semestre. Pour ce qui est des infrastructures, Elecnor conserve son monopole sur le marché domestique des services aux grands fournisseurs d'électricité et de télécommunications. Le groupe a également intensifié son activité dans le secteur de l'électricité. En effet, Elecnor s'est consacré à la construction de plusieurs centrales éoliennes. L'une d'entre elles, d'une puissance de 50 MW, se trouve dans la commune de Cofrentes (Communauté valencienne). C'est la première à être construite dans la région depuis 8 ans. Six autres, d'une puissance de 231 MW, ont été érigées à Saragosse avec le soutien de Forestalia. 

Concernant les concessions, elles ont bénéficié sur cette période des bonnes performances des filiales de Celeo Redes au Brésil et au Chili. Le groupe a entrepris la construction de six centrales photovoltaïques au sein de l'État du Piauí au Brésil et participe également à l'élaboration de nouveaux projets de transport électrique au Chili. 

Il est également important de souligner qu'Enerfín, la filiale éolienne d'Elecnor, a quant à elle pu entamer la construction de ses tout premiers projets éoliens dans l'État de Rio Grande do Norte grâce à la signature de contrats de vente d'énergie sur 20 ans avec le Brésil, autorisant l'édification de deux nouvelles centrales éoliennes dans cette région. Dans la continuité de l'activité du groupe en Australie, Enerfín a également lancé un projet de centrale éolienne d'une puissance de 73 MW à Woolsthorpe dans l'État de Victoria. 

Le carnet de commandes signées en attente d'exécution, et dont cette dernière est prévue au cours des 12 prochains mois, s'élève à 2,237 milliards d'euros (contre 2,229 milliards le 31 décembre 2018). 78 % de ces commandes proviennent de l'étranger, tandis que les 22 % restant émanent du marché domestique espagnol. 

Les chiffres annoncés et le carnet de commandes en attente d'exécution permettent donc de réaffirmer les objectifs pour la clôture de l'année 2019, à savoir dépasser les ventes et les résultats de 2018. 
24/06/2019

Le groupe espagnol Elecnor spécialisé dans les infrastructures, l'énergie et les télécommunications, via sa filiale de développement éolien Enerfin, a lancé la construction d'une nouvelle centrale éolienne de 50 MW dans la Communauté valencienne, située entièrement dans la municipalité de Cofrentes. Le projet, dont la mise en service est prévue pour mars 2020, représente un investissement total de 53 millions d'euros et sera composé de 13 aérogénérateurs du constructeur GE Renewable Energy.

Cette centrale est l'un des projets attribués dans le cadre du plan éolien de la Communauté valencienne. Il s'agit notamment de la première centrale éolienne construite dans la Communauté depuis les 8 dernières années. Le projet produira de l'énergie propre destinée à la consommation de 43 705 familles, évitant ainsi l'émission de 66 000 tonnes de CO2. Son énergie sera évacuée dans la sous-station de Cofrentes, propriété d'Iberdrola Distribución.

La construction de la centrale générera pour la Communauté valencienne des revenus supérieurs à un million et demi d'euros et son exploitation générera des revenus annuels de plus de 400 000 €/an, provenant des impôts et des contributions au fonds de compensation du plan éolien. De plus, il est prévu que la construction et l'exploitation de la centrale créent 300 emplois directs, et plus du double d'emplois indirects à la clé.

Pour ce projet, Elecnor a signé un contrat avec Cepsa en vue de couvrir le prix de vente de l'énergie sur une période de 10 ans pour 50 % de l'énergie produite. L'entreprise a également signé un contrat de financement du projet avec Banco Sabadell sous la modalité project finance.

22/05/2019
L'assemblée générale des actionnaires d'Elecnor, qui s'est tenue aujourd'hui à Madrid, a approuvé à une large majorité les comptes correspondant à l'exercice 2018, ainsi que tous les points proposés à l'ordre du jour.

Le président du groupe, Jaime Real de Asúa, a annoncé qu'Elecnor distribuera à ses actionnaires un dividende au titre de l'exercice 2018 supérieur de 7,1 % au dividende de l'exercice 2017. Ce dividende représente une distribution sur le résultat consolidé de 36 %, soit une hausse d'un point par rapport aux années précédentes. Tout cela garantit, comme l'a déclaré M. Real de Asúa, « la continuité de notre politique de durabilité en matière de rétribution, avec un paiement ininterrompu et toujours en espèces ».

Le dividende total par action s'élève à 0,307293 euro, dont 0,05512 euro a déjà été distribué par action. Le 12 juin prochain, la part restante de 0,252173 euro par titre sera versée comme dividende complémentaire.

En ce qui concerne la rentabilité, M. Real de Asúa a souligné que la société a été en mesure de « maintenir la stabilité de la cotation lors de ce dernier exercice particulièrement difficile pour les grandes entreprises espagnoles en Bourse. Le cours de clôture du 31 décembre dernier était de 13,20 euros par action, contre 13,29 euros un an plus tôt. Cette performance est nettement supérieure à l'indice boursier espagnol Ibex-35, qui a accumulé en 2018 une baisse significative de 15 %. »

2018 : solidité et croissance

En 2018, Elecnor a réalisé un bénéfice net consolidé de 74,3 millions d'euros, ce qui représente une augmentation de 4,3 % par rapport aux 71,2 millions d'euros de 2017. En ce qui concerne l'EBITDA normalisé, le Groupe Elecnor a atteint 338,6 millions d'euros, à savoir une augmentation de 3,7 % par rapport à l'EBITDA normalisé enregistré en 2017.

Le chiffre d'affaires du Groupe s'élève à 2,273.1 milliards d'euros. Dans la répartition du chiffre d'affaires par zones géographiques, le marché international représente 57 % du total et le marché national représente 43 %.

La génération de liquidités positive issue des activités du Groupe Elecnor a favorisé les performances réalisées au niveau de la dette corporative nette du Groupe, qui a réduit de 38 %, en passant de 223 millions d'euros en 2017 à 138 millions en 2018.

Effectif

En Espagne, le Groupe a créé 707 nouveaux emplois en 2018, pour un effectif mondial de 13 889 personnes.

L'engagement d'Elecnor se traduit par son plan pour l'égalité, qui promeut différents aspects : formation, rémunération, communication, sélection, conciliation et amélioration de la protection sociale. En outre, le Groupe dispose d'une politique de conformité et de contrôles internes visant à garantir la non-discrimination.

Grâce à son système de conformité, Elecnor a récemment obtenu la certification à la norme UNE 19601 relative aux systèmes de gestion de la conformité pénale, la référence principale en Espagne dans la conception et l'articulation de systèmes de prévention des risques de sanction pénale qui s'inspire en grande partie des normes internationales les plus strictes dans ce domaine. Cette nouvelle reconnaissance s'ajoute à l'obtention, début 2018, de la certification Aenor relative aux systèmes de gestion anti-corruption selon la norme UNE-ISO 37001, la première norme internationale et la plus exigeante relative aux systèmes de gestion dans ce domaine.

En voie d'atteindre les objectifs de 2019

Suite aux données du premier trimestre 2019, le Groupe Elecnor maintient ses objectifs pour 2019. 

Le carnet de commandes en attente d'exécution en date du 31 mars 2019 a augmenté de 4,1 %. Il atteint 2,320 milliards d'euros (2,229 milliards d'euros au 31 décembre 2018) selon la répartition suivante : 77 % sur le marché international et 23 % sur le marché national.

Accords de l'assemblée des actionnaires 

L'assemblée des actionnaires a également approuvé différentes propositions relatives au Conseil d'administration. Elle a ainsi réélu les membres suivants du Conseil d'administration : Cristóbal González de Aguilar Alonso-Urquijo en qualité d'administrateur principal, Isabel Dutilh Carvajal en qualité d'administratrice indépendante et Emilio Ybarra Aznar en qualité d'administrateur indépendant.